Quand le stress sabote la voix

Voix tremblotante, aiguë, qui coince, limitée voire absente? Le dernier magazine Sophrologie Pratiques et Perspectives (n°17) actuellement en kiosque, aborde via un article très clair l'impact du stress sur cet instrument de communication et d'expression de soi qu'est la voix.

Bien entendu le stress n'est pas toujours le seul responsable. D'autres facteurs peuvent provoquer l'aphonie (perte de voix) et la dysphonie (modification du timbre de la voix).

La sophrologie sera alors complémentaire aux consultations avec ORL et orthophonistes.

Mais revenons au stress...

Lors d'une situation perçue comme stressante, le signal "danger" est envoyé à notre cerveau, on envisage alors la fuite ou le combat, mécanismes de défense naturels.

Au niveau physiologique cela se traduit par une respiration beaucoup moins efficace en terme d'oxygénation du corps (car elle se bloque) et de nombreuses tensions corporelles de la tête aux pieds (observez-vous, ressentez-vous en période de stress et vos comprendrez :) ) La région pharyngo-laryngée n'est donc pas épargnée.

Quand la situation se répète la voix se fatigue, il y a "forçage" pour parler plus fort, raclage de la gorge...Bref un cercle vicieux et non vertueux.

La sophrologie aidera à se positionner en cas de stress et adopter la posture la plus juste (mentale et corporelle!).

Globalement elle optimisera via l'entrainement, la capacité de détente, la qualité d'écoute du corps et la respiration. La région des cordes vocales sera comme l'ensemble du corps beaucoup moins crispée...donc plus apte à émettre les bons sons.


Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-moi
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square