"L'homme qui marche" et la sophrologie

Prendre une rue sans but précis, marcher et découvrir des détails jusqu'alors invisibles. Se laisser aller à la flânerie, oser se perdre, être dans l'instant. Appuyer sur "pause" pour stopper cette course effrénée du temps qui passe et juste observer ce qu'il y a autour de soi...

C'est ce que nous propose Jiro Taniguchi dans son manga "L'homme qui marche" édité en français pour la 1ere fois en 1995.

J'ai trouvé dans ce manga l'expression de la sophrologie. Sortir d'un fonctionnement automatique dans son quotidien. Découvrir ou (re)découvrir son environnement mais aussi soi-même, la façon dont on évolue, que ce soit au niveau physiologique, psychologique, émotionnel. Prendre conscience qu'il y a des multitudes de choses qui méritent notre attention.

Couverture 1ère édition 1995 / Casterman

Couverture 1ère édition 1995 / Casterman

Couverture 2ème édition 2003

Couverture 2ème édition 2003 / Casterman Ecriture


Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-moi
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square